Question d’examen OACP

Les questions publiées ici doivent permettre aux chauffeurs professionnels de se faire une meilleure idée de ce qui les attend lors de l’examen OACP. En procédant ainsi, la commission Assurance qualité fournit des indications concrètes pour la préparation de l’examen OACP. Il ne s’agit pas d’apprendre les réponses par cœur. Ce qui est important est de comprendre les contenus. La personne qui se prépare sérieusement dans une école et avec des supports didactiques devrait pouvoir réussir l’examen.

Déroulement de l’examen oral
Le candidat est accueilli par les deux experts d’examens et reçoit l’arc d’audit. Les experts de la circulation expliquent au candidat qu’il dispose de dix minutes de temps pour se préparer à un examen oral à ce sujet. Le candidat peut prendre des notes sur une feuille qu’il utilisera pendant l’examen. Il peut utiliser une calculatrice qui est mise à sa disposition. Il réfléchit ensuite aux questions qui relèvent de ce thème. Il note quelques points qu’il a entendus pendant la formation de base sur le thème. Au bout de dix minutes, un des experts de l’examen déclare qu’il va poser ses questions pendant que son collègue prend des notes. Une fois achevé l’entretien d’examen, le candidat se dirige vers une place de parking ou un hangar, pour résoudre un sujet d’examen pratique.

Déroulement de l’examen pratique
Le candidat est appelé par l’expert de l’examen sur une place de parc ou dans une halle où se trouve un véhicule (selon l’examen un bus, ou un camion). Le candidat reçoit dans ce cas aussi une feuille sur laquelle la tâche d’examen est décrite. L’expert de l’examen déclare au candidat que celui-ci’il dispose de 25 minutes de temps pour la totalité de l’examen. Il peut encore se préparer ou bien commencer tout de suite. Après avoir réfléchi à la façon dont il exécutera la tâche, le candidat s’approche du véhicule et effectue l’une après l’autre les différentes actions requises. Pendant que le candidat travaille, il explique à l’expert ce qu’il est en train de faire et pourquoi. Dans l’idéal, l’expert de l’examen peut cocher sur son formulaire les tâches effectuées correctement et les explications données. Ici aussi, les bonnes idées et les expériences de la pratique sont prises en compte dans l’évaluation.